Mon cheminement pour guérir sans médecin ni psy

Après avoir suivi le cursus médical classique qui brilla grandement par son inefficacité (oh!), j'ai compris que c'était par le biais d'une approche holistique (systémique et multi-dimensionnelle) et du développement personnel/spirituel, que je pouvais m'accompagner le mieux vers l'auto-guérison - la guérison de la maladie au sens traditionnel du terme.

 

Je suis une curieuse-pragmatique, j'ai exploré et expérimenté pas mal de choses pour guérir de toute une pléthore de symptômes et d'un épuisement massif. Je suis fière de mon parcours réalisé sans psys, sans médecins ni spécialistes des maladies/pathologies/symptômes, en découvrant grâce à l'aide d'esprits éclairés/nourrissants/avant-gardistes comment fonctionnent un corps et un esprit, le tout animé par une énergie vitale - l'âme, à mes yeux.

 

Je suis surtout très contente d'en être arrivée là pour montrer que c'est POSSIBLE de GUÉRIR de façon certes non conventionnelle, mais bien réelle. Le monde de la santé/médecine holistique/énergétique est passionnant, le lien corps-esprit est encore bien inexploré... Nous sommes aux prémices de ce que la médecine/santé de CONSCIENCE et de RELIANCE peut faire.

 

CONSCIENCE de ce qui nous anime intérieurement (pensées, émotions), de nos choix/comportements, de ce qui est aussi à l'extérieur de soi et qui influe sur nous (pensées, émotions, énergies).

 

RELIANCE, pour écouter sa voix intérieure et agir avec notre libre-arbitre pour prendre la RESPONSABILITÉ intégrale de notre vie/santé, nous reliant d'abord à nous-même, tout en nous aidant/reliant à ceux qui peuvent nous y AIDER. Sans se substituer à nous, ni dépendre d'eux.

 

 

C'est tout mon cheminement que je te livre à travers ce site et ma chaine YouTube: mon évolution au fil des années, avec mes prises de consciences, mes tâtonnements, mes réflexions, mes progrès, mes aboutissements.

 

Cette épreuve de vie extrême m'a conduite à un processus d'apprentissages/découvertes que je n'aurais pas imaginé. C'est une OUVERTURE, un éclaircissement et une REFONTE totale de mes CROYANCES sur la maladie, par là-même sur la santé et la vie, qui m'ont permis d'instaurer les changements nécessaires dans mon corps-esprit et de progresser petit-à-petit dans l'auto-guérison malgré les nombreux obstacles/doutes/rechutes. Mon ESPRIT était très limité, autant cognitivement par la fatigue extrême que globalement par mes conditionnements éducatifs/sociétaux/culturels. J'ai commis de nombreuses erreurs d'appréciations, par ignorance/manque de conscience. On apprend en faisant, et on apprend vraiment quand on fait des erreurs, surtout sur un sentier peu balisé par le monde médical tradi et la société-des-cases en général.

 

Chemin faisant, sans m'en rendre compte le plus souvent, mes PERCEPTIONS ont changé. C'est une MÉTAMORPHOSE INTÉRIEURE silencieuse, très timide au début. Avant de devenir extérieure, concrétisée par ce qu'on appelle la santé retrouvée.  J'ai découvert que c'est en acquérant des CONNAISSANCES sur la physiologie du corps, le système nerveux, la neuroplasticité, l'hygiénisme, le lien corps-esprit (rôle des émotions/pensées), l'état d'esprit, la dimension énergétique et spirituelle de l'existence que j'étais plus encline à comprendre pourquoi j'en étais venue à être sur-épuisée/grabataire/désespérée/impuissante/dépressive pendant des années, obligée de revenir habiter chez mes parents tellement j'étais devenue incapable de réaliser le moindre petit acte de la vie quotidienne sans une exténuation massive et des crashs en cascades. Les connaissances seules ne suffisent pas. Et c'est en évoluant en conscience que j'ai pu influer sur ma santé globale.

 

 

Physique

 

Auto-guérir nécessite avant tout d'apprendre à respirer, à se relaxer, à donner au corps ce dont il a besoin physiologiquement (homéostasie) à se mouvoir en douceur à justes doses (hormèse): des habitudes alimentaires/de repos/d'activités de bonnes qualités et en quantité suffisantes sont essentielles pour nourrir/restaurer/délasser le corps, apaiser le système nerveux/l'esprit et permettre de progresser pas après pas, jour après jour. Un corps, même épuisé, empire quand il ne bouge plus. Le déconditionnement physique conduit au délabrement psychique, et réciproquement. Ensuite, on pense que c'est la maladie qui s'aggrave alors que c'est juste l'inertie pétrifiante dans laquelle on tombe sans s'en rendre compte qui aggrave la situation physiologique/physique puis psychique, et réciproquement. Effet boule de neige garanti.

 

Si l'hygiénisme et le respect des besoins physiologiques/de mouvements du corps sont fondamentaux, ils ne sont pas suffisants.

 

 

Émotionnel - mental

 

Auto-guérir s'apparente aussi à une démarche de développement personnel. La guérison physico-physiologique est un début et un aboutissement à la fois, mais il s'agit aussi se transformer intérieurement, mentalement, psychiquement. Pas de changement sans nouvelles perceptions ni remises en question personnelles; pas de changement sans observations de soi (ses pensées, émotions, comportements et réactions); pas de changement sans présence à soi, à ses ressentis/sentiments, hors des dénis/rétentions/jugements.

 

Pas de guérison nerveuse/physique sans guérison mentale/psychique de tout ce qui pompe de l'énergie et empêche d'être vraiment soi, authentique, aligné/centré/ancré. Sans développement personnel, on ne peut pas sortir des croyances limitantes qui poussent à courir les rendez-vous médicaux/spécialistes et empêchent de créer les bonnes conditions pour guérir globalement, sans dépendre de l'extérieur: connaitre ses besoins/limites, développer de l'attention/de l'écoute pour soi/son corps, sortir de la peur/culpabilité/dissociation, du contrôle, du besoin de répondre aux attentes extérieures (conditionnements familiaux/sociaux, sur-adaptation entrainant l'hyper-vigilance), apprendre à ressentir ses émotions sans en avoir peur, nettoyer les émotions refoulées qui bloquent l'énergie (traumas, chocs, SPT accumulés), cesser d'accumuler des pensées plombantes/énergivores/toxiques...

 

Auto-guérir implique donc de se rencontrer intérieurement, se connecter à soi, à ses émotions/ressentis/intuitions, en dehors de toutes conventions/règles morales ou codes extérieurs.

 

 

Spirituel

 

Pour ma part, guérir nécessite de se développer spirituellement. Sans développement spirituel, je plafonnais dans le développement personnel qui me limitait à mes compréhensions mentales, et même si j'étais devenue très résiliente, je loupais le rôle du cœur sur le corps-esprit, essentiel à ma guérison globale. A mes yeux, il s'agit de se relier à son âme, à sa petite voix intérieure, qui nous souffle sans cesse quoi faire pour notre plus grand bien. Même si cela va à l'encontre de ce que l'on a a appris ou d'une logique mentale. L'âme communique via l'intuition qui n'a rien de logique, puisqu'elle est justement...intuitive.

 

Cette rencontre intérieure/spirituelle se fait sans banderoles ni trompettes, au creux de soi, avec la volonté/soif d'accéder à cet espace de paix et d'Amour inconditionnel auquel nous aspirons tous au fond de nous, mêmes les plus athées. Quelles que soient nos croyances, religieuses/spirituelles/autres, l'être humain est un être sensible, pas seulement un amas de cellules/d'organes. La vie est mystérieuse, vaste, l'univers tout autant. Les émotions/ressentis ne se voient pas à l’œil nu et sont improuvables, ce qui définit pour moi l'essence même de la spiritualité: notre essence profonde est autre, le physique n'explique pas tout. Donc la guérison comprend le physique/matériel tout en allant au-delà.

 

Notre essence est divine, et le vêtement pour le vivre est le corps physique. L'âme est ce qui anime toute vie est au-delà du physique - elle nous fait l'oublier pour donner place au jeu de l'existence le temps de quelques décennies, via notre personnalité/ego. Le métaphysique est pour moi aussi réel que le physique. Mais si seul le plan spirituel est investigué, sans développement personnel réel, on risque de se percher et de fuir le réel, rendant toute guérison physique impossible. Pour se connecter à cet espace plus grand que soi, au-delà de la personnalité tout en l'englobant, on a besoin d'être bien ancré dans son corps, car la vie passe par lui en premier lieu. Sans lui, pas d'esprit, pas de pensées/émotion, pas d'intuition, car pas d'âme incarnée ("carnée à l'intérieur").

 

 

C'est ma conception personnelle, elle m'a aidée car c'était ce vers quoi j'avais besoin d'aller pour me rencontrer et auto-guérir. Chacun aura son chemin.

 

 

Quel que soit le spirituel pour chacun (ce qui te parle est ce qui te correspond, basta), tous les plans - physique, émotionnel, mental, spirituel - sont absolument nécessaires à la guérison globale. A chaque plan correspond des prises/niveaux de conscience, l'ensemble se traduisant au final par un retour progressif de l'énergie. Sur tous les plans, TOUT est relié, aucun plan n'est plus important qu'un autre, chaque asseyant les suivants pour une ÉVOLUTION systémique, multi-dimensionnelle et écologique de l'être, qui se concrétise matériellement dans le corps par ce qui est appelé habituellement "la guérison de la maladie", la bonne SANTÉ.

 

 

C'est ça, la santé holistique. Un potentiel d'auto-guérison qui réside, latent, en chacun de nous.

 

 

En définitive, il s'agit de FAIRE et de LAISSER faire, de maitriser ce que l'on peut et de s'abandonner à tout ce qui est au-delà de notre contrôle: tu fais (des choix/ce qu'il faut pour te donner les meilleures conditions d'auto-guérison, tu mets en place des actions, tu acquières des connaissances, tu pratiques l'hormèse à petites doses, tu respires...) et tu laisses faire (loi de l’homéostasie, tu lâches prise à ce qui est, tu fais confiance à la vie/à ton corps, tu te relies à ce qui te fait plaisir, vibrer, selon tes croyances: à tes enfants, aux animaux, à la musique, à la nature, à l'univers, aux anges/divinités...).

 

 

Et tu retrouves l’ÉNERGIE, le SOURIRE, la JOIE de vivre, plein d'amour et de reconnaissance pour cette VIE si riche d'enseignements. Car sans épreuves majeures, pas de leçons majeures.

 

 

 

 

 

 

 

A lire dans le blog:

 

EM/SFC & co, les croyances sur la maladie chronique

 

Bouge ton corps 2/2: web énergétique neuro-psycho-vibratoire

 

Croyances sur la maladie & neuroplasticité

 

EM/SFC.... C'est quoi cette maladie inconnue/invisible?

 

Curiosité & inspiration, clefs de voute du changement

 

EM/SFC: un peu de tout 3

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0